Quatorze morts dans un attentat suicide à Kaboul

le , mis à jour à 06:54
0
 (Actualisé avec nombre de morts, précisions, revendication des 
taliban) 
    KABOUL, 20 juin (Reuters) - Un attentat suicide revendiqué 
par les taliban a fait 14 morts et huit blessés lundi matin à 
Kaboul, la capitale afghane, dans l'attaque d'un minibus 
transportant des employés de sécurité Népalais, ont annoncé les 
autorités. 
    Un journaliste de Reuters a vu ce qui lui a semblé être des 
morts et au moins deux blessés qui étaient transportés hors du 
véhicule tandis que la police et les services d'urgence se 
précipitaient sur les lieux, dans le quartier de Banae. 
    Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Sediq Sediqqi, 
a déclaré sur Twitter que 14 personnes avaient été tuées et huit 
blessées. L'identification des victimes est en cours, a-t-il 
ajouté. 
    Parmi celles-ci figureraient à la fois des employés afghans 
et népalais travaillant dans le domaine de la sécurité, a 
déclaré le chef de la police de Kaboul, Abdul Rahman Rahimi. 
    Le kamikaze attendait près du complexe où logeaient les 
employés de la sécurité et a agi alors que le véhicule 
s'engageait dans le trafic du début de matinée, a expliqué le 
chef de la police. 
    Les passagers du minibus ont été blessés ainsi que plusieurs 
personnes qui se trouvaient sur un marché voisin. 
    Dans un tweet de son principal porte-parole, Zabihullah 
Mujahid, le mouvement taliban a revendiqué cet attentat. 
    L'attaque souligne la gravité de la menace à laquelle est 
confronté l'Afghanistan depuis la mort le mois dernier, dans une 
frappe de drone américain, de l'ancien chef des talibans, Akhtar 
Mansour, et son remplacement par le mollah Haibatullah 
Akhundzada. 
    L'attentat suicide de lundi fait suite à un attentat du même 
type le mois dernier près de Kaboul contre un autobus 
transportant du personnel du ministère de la Justice et à une 
attaque contre un tribunal le 1er juin à Ghazni, ville située 
dans le centre de l'Afghanistan. 
    Les taliban ont revendiqué ces deux opérations qu'ils ont 
présentées comme des représailles après l'exécution de six 
prisonniers taliban. 
 
 (Mirwais Harooni; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant