Quasi-stabilité de l'emploi salarié dans les secteurs marchands

le
0
Quasi-stabilité de l'emploi salarié dans les secteurs marchands
Quasi-stabilité de l'emploi salarié dans les secteurs marchands

Après un léger mieux au dernier trimestre 2014, l’emploi dans les secteurs marchands non agricoles s'est stabilisé au premier trimestre 2015 avec seulement 700 postes détruits sur un total de près de 16 millions de salariés. Des chiffres qui sont meilleurs que les premières estimations de l'Insee qui avait annoncé initialement– 500 destructions d'emplois au 1er trimestre. Si ce signal est positif, il n'en demeure pas moins que le solde reste encore négatif sur un an avec la destruction de 18 400 emplois.

L'emploi intérimaire touché

Selon l'Insee, les effectifs intérimaires dans le secteur tertiaire se replient au premier trimestre 2015 avec la suppression de 8 900 postes (soit –1,6 %) alors qu'ils avaient fortement grimpé au quatrième trimestre 2014 avec une hausse de 24 800 postes. En revanche, cela est contrebalancé par l'embauche en CDD ou en CDI avec 27 200 poste en plus.

L'industrie et la construction toujours en panne

Selon l'Insee, l'emploi continue de baisser nettement dans l'industrie et la construction. Dans l’industrie, l’emploi continue de baisser au même rythme qu’au trimestre précédent avec 8 100 postes en moins, (soit –0,3 %). Sur un an, 36 400 postes ont été détruits (soit –1,1 %). Cette érosion se retrouve aussi dans la construction avec la perte de 10 900 emplois par rapport au trimestre précédent. Sur un an, ce secteur a perdu 48 300 postes (soit –3,5 %).

L'emploi tertiaire se reprend

L’emploi du secteur tertiaire marchand hors intérim accélère avec 27 200 postes, (soit +0,3%) après une hausse de 14 700 le trimestre précédent. Sur un an, le secteur tertiaire a créé 66 300 postes.

Le coup de pouce du pacte de responsabilité

L'Insee estime que le pacte de responsabilité va permettre de sauver 40 000 emplois au premier semestre 2015. Et pour le gouvernement, les récentes annonces en faveur des PME et des TPE avec la prime à la première embauche, indemnités prud'homales ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant