Quarante-trois migrants ont posé leurs valises à Saint-Nazaire

le
0
Quarante-trois migrants ont posé leurs valises à Saint-Nazaire
Quarante-trois migrants ont posé leurs valises à Saint-Nazaire

Parmi les quarante-trois migrants arrivés à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) lundi soir, 19 ont moins de 18 ans. En provenance de pays en conflit, les 30 Syriens, 10 Irakiens et trois Erythréens ont transité par un «hotspot» européen en Grèce. Le groupe est composé de 11 familles. «Ils sont arrivés à bord d'un autocar dans la cité navale, avant d'être pris en charge par une association humanitaire, Appui, qui les aidera pour leur installation et dans leurs démarches administratives», a expliqué le sous-préfet Emmanuel Bordeau.

Selon lui, ces 43 migrants ont manifesté le désir de déposer une demande d'asile en France : «Quelques-uns parlent français, ce qui devrait favoriser leur intégration. L'instruction de leurs demandes d'asile devrait prendre entre un et quatre mois. Après quoi, les migrants bénéficieront de la liberté de circulation».

19 Erythréens arrivés à Nantes en novembre

Le site Radio Côte d'Amour rapporte que le maire David Samzun est à l’initiative de leur venue. «De nombreux Nazairiens et Nazairiennes se sont mobilisés pour apporter une aide en fonction de leurs possibilités et de leurs moyens. Une centaine d’offres ont été faites au Centre communal d’actions sociales (...) : hébergement, cours d’alphabétisation, don de meubles, de vêtements, de jouets, aide alimentaire ou administrative, contribution financière, etc. Autant de preuves que les Nazairiens n’ont pas oublié notre histoire récente, faite pour partie de guerre, de destructions, de déplacements de populations.» Un sentiment que ne partagent pas les représentants du Front national local qui parle: «A une nécessaire préférence nationale, notamment dans le logement, c’est le choix de la préférence étrangère qui est mis en avant», ont-ils déclaré.

La Loire-Atlantique avait déjà accueilli en novembre un premier groupe de migrants passés par un «hotspot» européen, en l'occurrence 19 Erythréens arrivés à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant