Quarante exécutions imputées à l'EI près de Mossoul

le
0
    GENEVE, 1er novembre (Reuters) - Les djihadistes de l'Etat 
islamique (EI) ont exécuté samedi 40 anciens membres des 
services de sécurité irakiens près de Mossoul et ont jeté leurs 
corps dans le Tigre, a annoncé mardi Ravina Shamdasani, 
porte-parole du Conseil des droits de l'homme de l'Onu, citant 
des informations recueillies sur place.  
    Ils ont en outre tenté d'acheminer dans la nuit de dimanche 
à lundi 25.000 civils à Hammam al Alil, au sud de Mossoul, en 
camion et en cars, probablement pour les utiliser comme 
boucliers humains face à l'offensive des forces 
gouvernementales, a-t-elle poursuivi. 
    La plupart des véhicules ont dû rebrousser chemin sous la 
menace des forces aériennes, mais quelques cars sont arrivés à 
Abousaïf, 15 km au nord d'Hammam al Alil, a jouté la 
porte-parole.   
    Les forces spéciales irakiennes ont pris position lundi dans 
le quartier de Karamah, situé à l'intérieur des limites 
administratives de Mossoul, selon un officier irakien. C'est la 
première fois que des éléments engagés depuis deux semaines dans 
la reconquête de la métropole du nord de l'Irak y pénètrent. 
  
     
 
 (Tom Miles, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant