"Quand un pauvre vole, il va en prison. Quand un riche vole, il devient ministre" (Lula da Silva)

le
4

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 17 mars, la crise politique au Brésil, où Dilma Rousseff est accusée par ses opposants de chercher à assurer l’immunité de son prédécesseur, Lula da Silva, mis en cause, comme elle, dans le scandale de corruption Petrobras. Et une désignation compliquée à la Cour suprême américaine.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sibile le jeudi 17 mar 2016 à 13:09

    et lui, il a fait quoi ?

  • pblum le jeudi 17 mar 2016 à 12:21

    Viva la revolutione

  • zzxcvb41 le jeudi 17 mar 2016 à 11:49

    Au moins, au Bresil, la population descend dans les rues. En France, on considere ca normal. Le Francais est un Mougeon

  • mlemonn4 le jeudi 17 mar 2016 à 11:27

    Comme en France, il n'y a pas besoin d'aller au Brésil; nous connaissons exactement la même situation avec nos tehnocrates de politicards et leurs suppos qui donnent pourtant pas dans la dentelle en termes de vol, spoliation, détournement, blanchiment, abus de pouvoir et j'en passe... La justice de cette république bananière ets d'ailleurs pilotée par les mêmes, en toute indépendance !!!!