"Quand Totti arrêtera, beaucoup de gens vont pleurer"

le
0
"Quand Totti arrêtera, beaucoup de gens vont pleurer"
"Quand Totti arrêtera, beaucoup de gens vont pleurer"

Sorti en barrage de l'Euro par l'Irlande avec sa Bosnie, Miralem Pjanić profite tant bien que mal de ses vacances forcées. L'occasion de parler tactique, Juventus et évidemment, Francesco Totti.

Miralem, quand on voit les équipes qualifiées pour les huitièmes de finale, on se dit qu'il y avait une petite place pour la Bosnie quand même...
Les équipes qui sont là sont celles qui méritent le plus d'y aller, ce n'est pas plus compliqué. Nous avons vécu une période de transition, on a changé de coach, on a été en barrages et on a très, très mal joué contre l'Irlande. Après, oui : c'est dommage parce que quand on regarde comment la compétition se passe aujourd'hui, on se dit que notre équipe avait les qualités requises pour faire quelque chose d'intéressant. On a des joueurs de talent qui ont le niveau pour être là, donc on a des regrets. À nous d'essayer d'en être la prochaine fois.

Tu as bonne mine, ça veut dire que tu ne passes pas tes journées devant la télé ?
Vacances ou pas, les matchs importants, je les regarde toujours. Tu sais, moi sans le foot, c'est difficile (rires). Je ne peux pas décrocher complètement, je garde toujours un œil sur le monde du ballon rond, surtout que dans ce cas précis, j'ai beaucoup d'amis qui jouent la compétition, donc je les supporte. Je suis pour mon pote Radja (Nainggolan, ndlr), j'aime bien la France aussi.

« La patience est la qualité principale à avoir contre l'Italie. Prendre le temps de faire la bonne passe. Prendre le temps de voir ce qu'il se passe, comment les choses se déroulent. »

Tu fais partie des gens qui n'ont absolument pas été surpris par l'entrée en matière de l'Italie face à la Belgique...
L'équipe d'Italie est une grande équipe, une équipe solide. Si une équipe comme la Belgique, qui a autant de talents offensifs, n'arrive pas à mettre un but à l'Italie ou à la mettre en difficulté, c'est que cette équipe est capable d'aller jusqu'au bout. C'est comme ça que tu gagnes ces compétitions-là. C'est très dur de les affronter, et Conte connaît très bien son équipe. Il sait ce qu'il fait, son bloc équipe laisse peu d'espaces à ses adversaires. Quand on jouait avec la Roma contre sa Juventus, c'était très dur. C'est un super coach.

Qu'est-ce qui rend cette…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant