Quand Thomas Thévenoud s'en prenait sur Twitter à l'évasion fiscale

le
1
Quand Thomas Thévenoud s'en prenait sur Twitter à l'évasion fiscale
Quand Thomas Thévenoud s'en prenait sur Twitter à l'évasion fiscale

Thomas Thévenoud a régularisé sa situation avec le fisc. En revanche, il n'a pas effacé certains messages de son compte Twitter. L'éphémère secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, démissionné pour ne pas avoir déclaré ses revenus, s'est à nombreuses reprises dressé sur le site de microblogging contre l'optimisation fiscale pratiquée par certaines firmes multinationales ou contre l'évasion fiscale.

Alors que le député de Saône-et-Loire a décidé de quitter le PS mais de conserver son mandat, ses prises de position risquent de faire rire (jaune) la foule de ses détracteurs.

Leparisien.fr a donc remonté le fil Twitter de l'ex-membre du gouvernement Valls II. En juin 2013, le député Thévenoud appelle à «prendre des mesures contre l'optimisation fiscale des grands groupes» et ajoute un lien vers son site. Ce dernier est, lui, «en maintenance».

Il faut prendre des mesures contre l'optimisation fiscale des grands groupes# http://t.co/krVygCvA8Q-- Thomas Thévenoud (@tthevenoud) 6 Juin 2013

Toutefois, pour préciser la pensée du parlementaire, il suffit de relire l'entretien qu'il avait accordé au «Parisien» - «Aujourd'hui en France» en septembre 2013. Rapporteur spécial de la commission des Finances, il préparait à l'époque un rapport parlementaire sur les pratiques des géants du tabac.

«Je considère que l'optimisation fiscale des grands groupes internationaux, implantés en France, exige une action vigoureuse, expliquait-il. Si l'on veut instaurer de la justice fiscale dans notre pays, il faut s'attaquer aux moyens qu'ils mettent en œuvre pour se dérober à leurs obligations fiscales. Les quatre grands du tabac réalisent en France un bénéfice total estimé à 1 Md€ par an. Or, ils n'en déclarent que 50 M€.» Ce qui est déjà mieux que zéro...

Pour redresser les finances publiques, il s'est lancé dans un combat, en vain, pour une contribution exceptionnelle des industries du ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le lundi 22 sept 2014 à 12:12

    et l'optimisation fiscale des ELUS et assimilés?