Quand se gratter tourne à l'obsession

le
0
Symptôme le plus fréquent en dermatologie, le prurit peut rendre la vie infernale. » À quoi se reconnaît le prurit ?

Sa définition date déjà du XVIIe siècle, mais on n'a pas trouvé mieux: «Le prurit est une sensation désagréable qui crée le besoin impérieux de se gratter». Prurit et grattage sont indissociablement liés. Réaction physiologique, le prurit constitue aussi parfois le symptôme d'une authentique maladie et peut, autant que la douleur, gâcher la vie, provoquer insomnie ou dépression. «On sait maintenant que le prurit n'est pas une "petite douleur". Contrairement à ce qu'on a longtemps cru, les voies nerveuses du prurit et de la douleur sont différentes», indique le Pr Laurent Misery, dermatologue (CHU Brest).

L'existence de récepteurs propres au prurit sur les terminaisons libres de fibres nerveuses sensitives spécifiques dans l'épiderme est désormais admise. Des fibres nerveuses sensitives activées sélectivement par l'histamine,...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant