Quand Sarkozy refuse le combat avec Juppé

le
0
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé : en attendant le second tour de la primaire...
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé : en attendant le second tour de la primaire...

« J'espère que Nicolas ne sera pas tendu comme la dernière fois. » Quelques minutes avant de pénétrer dans la salle Wagram pour le deuxième débat de la primaire de la droite, bon nombre de soutiens de l'ancien président confiaient leurs angoisses et, surtout, la principale : revoir leur candidat stressé, mal à l'aise au milieu de ses anciens ministres, esquisser ses mouvements d'épaule si symptomatiques de la tension sarkozyste. Face à lui, lors du dernier débat, Alain Juppé avait paru serein, sûr de n'avoir pas grand-chose à perdre.

Révisions

Pour ce nouveau rendez-vous, Nicolas Sarkozy a donc travaillé. « Beaucoup et sérieusement », jure-t-on dans son entourage. Son agenda a été gelé durant le pont du 1er novembre. Pas de déplacement, juste des « cartes postales » médiatiques. Une interview sur France Info mercredi matin, un entretien dans Valeurs actuelles dans la foulée et un long texte publié sur Facebook intitulé « Cartes sur table ». En coulisse, entouré de ses conseillers Sébastien Proto et Pierre Giacometti, de sa conseillère en communication Véronique Waché et du directeur des études des Républicains Franck-Philippe Georgin, l'ex-chef de l'État a révisé ses dossiers et bûché sur sa com. Consigne numéro un : se détendre.

Mise en application des conseils glanés lors de ces séances de travail ? Après une première prise de parole ce...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant