Quand Sarkozy parle de retour

le
0
L'ex-président estime qu'il pourrait être «obligé» de se présenter en 2017 «par devoir».

Nicolas Sarkozy a confirmé à Valeurs actuellesce qu'il répète en privé à tous ses visiteurs du moment: il sera «obligé» de se présenter en 2017. «Est-ce que j'ai envie de revenir? Non», dit-il à Yves de Kerdrel, qui signe le reportage publié jeudi par l'hebdomadaire sous le titre «Dans la tête de Nicolas Sarkozy». «Que ce soit clair, explique l'ancien président: je n'ai pas envie d'avoir affaire au monde politique, qui me procure un ennui mortel.» «Regardez comment on m'a traité!», s'indigne-t-il, en citant l'affaire Bettencourt et l'affaire Karachi, mais aussi le sort qui aurait été réservé à son épouse, Carla, «interdite de chanter pendant cinq ans».

Mais, ajoute-t-il, «il y aura malheureusement un moment où la question ne sera plus "avez-vous envie?", mais "aurez-vous le choix?" Ce ne sera pas le moment le plus glorieux pour la Fran...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant