"Quand Ranieri veut travailler avec toi, tu ne peux pas refuser"

le
0
"Quand Ranieri veut travailler avec toi, tu ne peux pas refuser"
"Quand Ranieri veut travailler avec toi, tu ne peux pas refuser"

Pilier du sauvetage de l'Atalanta Bergame l'an passé, Yohan Benalouane s'est depuis expatrié en Angleterre, à Leicester. Un transfert accepté pour sauver "sa seconde famille" sur le plan financier mais aussi pour découvrir une nouvelle culture à 28 ans. Entre Ranieri, cours d'anglais et patience.

Pour toi, le gamin de Bagnols-sur-Cèze, jouer en Angleterre était-il un rêve de gosse ? Pas forcément étant tout petit. Mais dès que je suis arrivé dans le monde professionnel, que j'ai signé mon premier contrat pro avec Saint-Étienne, que j'ai pensé à la suite de ma carrière... Oui c'est un championnat qui m'a toujours beaucoup attiré, je m'étais dit que j'aimerai bien faire un bout de chemin là-bas.
Lorsque tu as quitté Bergame il y a quelques mois, tu avais expliqué au Bergamo Post que tu n'avais pas eu ton mot à dire sur le transfert, que le contrat était déjà signé et que tu n'avais pas forcément envie de quitter l'Atalanta. En aucun cas je n'aurais pu refuser une telle offre sur le plan financier. C'est ce que j'ai voulu dire et c'est comme ça que s'est passé mon départ de Bergame. La somme proposée par Leicester était importante et l'Atalanta en avait besoin. J'ai passé vraiment deux ans merveilleux là-bas. Accepter ce départ, cette somme (environ 8 millions d'euros, ndlr), c'était une forme de valorisation pour tout ce que m'avait apporté le club. Je voulais lui rendre ce qu'il m'avait apporté. Partir de Bergame a été très dur, c'était une seconde famille pour moi. J'ai toujours des potes là-bas, je regarde encore souvent les matches de l'équipe.
Comment se sont passés les premiers contacts avec Leicester ? Très simplement, dès que Ranieri est arrivé au club (le 13 juillet dernier, ndlr), il a expliqué aux dirigeants qu'il souhaitait me faire venir dans son équipe. Il me connaissait, m'avait vu jouer en Italie. Après, tout est allé très vite.
As-tu eu Ranieri au téléphone ? Oui bien sûr, on s'est parlé au téléphone. Il m'a expliqué sa vision du projet Leicester mais aussi tout ce qu'il comptait apporter au club. Selon lui, les qualités individuelles des joueurs présents offraient la possibilité de faire de belles choses. C'était un challenge intéressant, c'était une nouvelle chose pour moi.
Benalouane : " Peut-être qu'un jour, je reporterai le…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant