Quand Poutine et Medvedev insultent leurs concitoyens

le
0
Dans son éloge de la Russie, Gérard Depardieu affirme que là-bas « un premier ministre ne traite pas un citoyen de minable ». Pourtant de « porc » à « connards », les insultes ont fusé de la part de l'actuel président et de son premier ministre.

«J'adore la Russie (...) j'aime beaucoup votre président Vladimir Poutine (...) la Russie est une grande démocratie». Dans sa lettre d'amour adressée à la Russie jeudi, l'acteur Gérard Depardieu vante le mérite de ses dirigeants, tellement plus corrects, selon lui, que le premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui avait qualifié de «minable» son départ en Belgique. Pourtant, si «minable» n'est peut-être jamais sorti de la bouche de Dmitri Medvedev ou de Vladimir Poutine quand ils étaient président ou premier ministre, ces derniers ont employé des termes bien plus virulents à l'égard de leurs concitoyens.

Le monde entier se souvient encore de Vladimir Poutine, alors premier ministre de Boris Eltsine, déclara...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant