Quand Pep Guardiola allait à l'école romaine

le
0
Quand Pep Guardiola allait à l'école romaine
Quand Pep Guardiola allait à l'école romaine

Ce soir, Pep Guardiola fait son retour à Rome où il a passé six mois de sa carrière de joueur de juin 2002 à janvier 2003. Pas les plus glorieux certes, mais un passage suffisant pour laisser un bon souvenir dans la capitale italienne.

C'est une période de sa carrière de joueur que l'on a tendance à oublier. Dans l'imaginaire commun, Guardiola, c'est la liquette du Barça sur le dos, et basta. Pourtant, de 2001 à 2003, c'est bien en Italie que le milieu de terrain vient distiller son jeu. Mais que diable était-il donc venu faire ici, après 17 années passées au Barça ? Retour en arrière. En 2001, Pep prend la (difficile) décision de quitter son club de toujours. En cause ? Une carrière qui commençait sérieusement à battre de l'aile depuis quelques années à cause des nombreux pépins physiques. Guardiola a alors 30 ans, et prend la direction de Brescia. Un choix improbable. Certes, il rejoint alors un Roberto Baggio qui entame sa dernière aventure et un Luca Toni qui commence à planter. Mais ce Brescia, aussi sexy soit-il, est avant tout une équipe qui lutte pour se sauver, tout en essayant de faire parler d'elle en recrutant quelques stars sur le déclin. Au cours de cette saison 2001-02, Guardiola dispute 11 matchs, mais doit essuyer une suspension de quatre mois pour un contrôle positif à la nandrolone qui se révélera finalement être une véritable mascarade. Guardiola a dû attendre sept ans pour que justice soit rendue, mais son casier judiciaire est bien intact.
Aller-retour Brescia-Rome
Déjà en fin de contrat au terme de cette première saison chez les Rondinelle, le Pep débarque donc à la Roma à l'été 2002, un an après le Scudetto. D'accord, mais pour quoi faire ? L'ancien latéral gauche Vincent Candela était dans l'équipe à l'époque. Il raconte : « Il était venu pour donner un coup de main, c'était la Roma de Capello, on jouait en 3-5-2 ou 3-4-1-2 et au milieu de terrain, il y avait déjà Emerson, Tommasi et Lima, donc c'était compliqué. » Grosse concurrence, certes, mais aussi un physique trop juste. « Oui, il avait beaucoup de problèmes musculaires. Dommage qu'il n'ait pas pu s'exprimer. »

Il se dit même que Capello le trouvait trop lent et que, cet été-là, c'est Edgar Davids qu'il voulait et pas forcément le Catalan. Les résultats du club ne l'aident pas non plus : six petites victoires lors de la phase aller et des défaites contre Bologne, Modena, l'Atalanta ou encore le Chievo. « Vu qu'on finit huitième à la fin de la saison, il aurait peut-être dû jouer un peu plus » sous-entend le champion du monde 1998. Le Pep a encore envie de jouer et ne s'attarde pas sur les...



...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant