" Quand on a joué au Roazhon Park, la voix du speaker passait par-dessus notre son "

le
0

À l'affiche des dernières Transmusicales de Rennes, les Bretons ont aussi eu l'occasion le même week-end de jouer au stade avant le coup d'envoi du match entre le Stade rennais et l'Olympique de Marseille. L'occasion était bonne de vérifier leurs connaissances en matière de football et de savoir comment cette rencontre entre deux mondes s'était passée. Rencontre avec les deux sportifs de ce quatuor de math rock, le guitariste Jonathan et le batteur Bertrand, plus fans de foot anglais que des clubs locaux.

Derby ce week-end : plutôt Guingamp ou plutôt Rennes ? Jonathan : On est des fils du Roudourou. L'époque où Drogba et Malouda jouaient, vers 2002, 2003.
Bertrand : J'ai vu un match là-bas où y avait Sonny Anderson en face ! Et Ronaldinho aussi, un 3-2 complètement fou pour Guingamp contre le PSG qui menait pourtant de deux buts. En souvenir marquant, y a aussi le Guingamp/Nantes de Coupe qui a fait un truc du genre 4-3 arraché tout à la fin de la prolongation (en fait 3-3 et qualification du FCN aux tirs au but en 8es de finale de Coupe de la Ligue en 2003, ndlr).

Vous êtes des Côtes d'Armor ? Jonathan : Oui, on est à Rennes maintenant, mais on est du Trégor.
Bertrand : Moi, j'ai vécu plus du côté de Saint-Brieuc, mais les autres, c'est les coins de Lannion, Perros-Guirec… Et là-bas, c'est Guingamp à fond. Après pour être honnête, je n'ai jamais vraiment été supporter, ça me faisait juste marrer d'aller avec mon père au stade.
Jonathan : Moi, c'est même pire, je supportais plutôt Nantes quand j'étais gamin donc le fameux match de Coupe au Roudourou, j'y étais aussi et j'étais venu avec mon écharpe du FC Nantes. Je m'étais fait insulter, alors que j'étais gamin. Mes parents avaient halluciné, des mecs trop agressifs. Donc du coup, ils m'avaient demandé d'enlever mon écharpe à la fin du match pour sortir du stade.

Et les deux finales au Stade de France ? Bertrand : Pas vues, mais en revanche, j'ai un souvenir du deuxième match. En gros, on avait une grosse teuf programmée ce soir-là, et sur la route pour y aller, on avait mis la radio avec les commentaires du match, et le commentateur avait pété un câble sur un des buts, ça faisait un truc du style : " Tête ! Tête ! Reprise ! Buuuuuuut ! " Et du coup, tout le restant de la soirée, on a fait de la danse hip-hop en criant ça. " Tête ! Tête ! "

Le Roazhon Park, vous connaissiez avant d'y jouer ? Jonathan : Moi non.
Bertrand : J'ai fait deux matchs là-bas à l'époque où j'étais étudiant, mais te dire quels étaient les adversaires… Je venais d'arriver à Rennes comme étudiant et on avait pris une énorme…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant