Quand Mourad Boudjellal vide son sac

le
0
Quand Mourad Boudjellal vide son sac
Quand Mourad Boudjellal vide son sac

Face aux journalistes après la victoire de Toulon face à Bath en Champions Cup, Mourad Boudjellal y est allé de sa tirade contre les autres clubs du Top 14, mais aussi contre le tirage au sort européen.

La victoire de Toulon dimanche face à Bath n’a pas calmé Mourad Boudjellal. Face aux journalistes présents au Stade Mayol, le président du RCT n’y est pas allé de main morte dans ses critiques envers les autres clubs du Top 14. Et il n’accepte pas que les attaques se multiplient contre son club. « On a été accusés de dopage pour commencer la saison, il n’y a pas un club qui a levé la main en disant que "ce n’est pas vrai car on connaît bien le milieu du rugby, on connaît bien Toulon, ils ne se dopent pas". On a été défendus par personne, c’est un dossier qui a été balayé maintenant, on n’en parle plus parce qu’on s’était rendu compte que c’était vide, a résumé Mourad Boudjellal. Ensuite, on nous parle du Salary Cap. On ne regarde pas tout ce qui se passe ailleurs, on ne regarde que nous. Tout le monde est concentré sur Toulon. On va gagner à Clermont, on dit « C’est le Salary Cap ». Le Racing va gagner à Clermont, personne ne dit « C’est le Salary Cap » alors que l’équipe du Racing, si on les prend joueur par joueur, ils coûtent aussi cher que l’équipe de Toulon. On sort une poule, je n’en parle même pas. Une poule comme ça, ça n’a jamais existé. Ça fait quand même beaucoup de choses sur une saison, ça n’arrête pas.

Mourad Boudjellal veut vivre dans son coin

Le président du RCT a ensuite enjoint les autres présidents de clubs du Top 14 à ne pas s’occuper outre mesure de la vie du club de la Rade, qu’il accuse de trop se concentrer sur son club dans leur communication. « Il y a personne dans le rugby français qui, au lieu de s’occuper de ses fesses, s’occupe de Toulon. Chacun donne son avis. Moi, je donne mon avis sur mon club, que les autres s’occupent d’eux ! Je ne lis pas une interview d’entraîneur ou de président sans qu’ils donnent leur avis sur le RCT. Occupez-vous de vous, on s’occupe de nous, a tonné Mourad Boudjellal. Quand vous dites du mal du RCT, vous êtes gentils mais quand on vient jouer chez vous, garder le tarif billetterie de l’année, la même chose que quand les petits viennent jouer, ne délocalisez pas, ce n’est pas la peine. On est des tricheurs, vous n’êtes pas des receleurs. Il faut arrêter tout ça. Et, dites, les droits TV qui ont augmenté grâce au RCT, demandez à Canal+. On ne veut pas de cet argent, c’est l’argent des tricheurs. »

La contre-attaque du président du RCT

Enfin, le président toulonnais s’en est pris directement aux clubs, dont un qu’il préfère ne pas citer, qui ne jouent pas forcément le jeu quand ça concerne Toulon. « C’est tout ça qu’il faut remettre en question. Ils en profitent parce qu’on est dans un système où les mecs refusent d’aller chercher de l’argent. Ils veulent que l’argent vienne par des gens qui ont pris des risques. Moi, j’ai pris des risques qu’ils n’ont pas pris et, à l’arrivée, ils passent leur temps à baver sur ceux qui ont créé des richesses. Je leur dit simplement : arrêtez d’augmenter le prix des places. Il y a une équipe qui n’a cessé de taper sur Toulon, j’ai vu, et c’est magique, que quand ils reçoivent Toulon, il faut acheter deux matchs en bois du Challenge pour pouvoir voir jouer Toulon. Et, à part ça, Toulon, c’est le diable. Il faut arrêter tout ça, il faut être en accord avec soi-même et dire que je ne participe pas à cette énorme escroquerie qu’est le RC Toulon, je refuse de délocaliser, je refuse d’augmenter le prix des places quand ils viennent. Et, là, ils seront en accord avec eux-mêmes. »

Avec JFP

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant