Quand Monaco se frotte au Grand Ours

le
0
Quand Monaco se frotte au Grand Ours
Quand Monaco se frotte au Grand Ours

Du Spartak au Lokomotiv Moscou en passant par le Zénith, les clubs russes (ou de l'époque soviétique pour le Shakhtar et le Tchernomorets Odessa) réussissent globalement bien à l'AS Monaco. Retour sur ces confrontations européennes.

Shakhtar Donetsk, 1979-80


Les cheveux longs des Jean-Luc Ettori, Jean Petit, Rolland Courbis et les autres, tombent sur le col pelle à tarte du maillot blanc et rouge en diagonale, barré par la marque Perrier. Cette saison-là, l'AS Monaco est en route pour remporter sa troisième Coupe de France. Qualifiés en Coupe UEFA, les Monégasques entament leur parcours européen à Donetsk. Le Shakhtar, qui évolue alors dans l'ombre (le club n'a jamais remporté le championnat sous l'ère soviétique) du grand Dynamo Kiev de Lobanovski, bouscule l'ASM. Sur coup franc, Mykhaylo Sokolovsky envoie un véritable missile téléguidé en pleine lucarne ! Les Soviétiques mènent 2-0, mais Jean Petit réduit l'écart en fin de match (2-1). À Louis II, Delio Onnis et Christian Dalger assomment les visiteurs au retour des vestiaires (2-0). Ça passe pour Monaco qui s'arrêtera cependant à la station suivante devant le Lokomotiv Sofia.

Youtube

Youtube


Tchernomorets Odessa et Torpedo Moscou, 1990-91


Depuis la fin des seventies,…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant