"Quand mon nom est sorti, j'ai vraiment été choqué"

le
0
"Quand mon nom est sorti, j'ai vraiment été choqué"
"Quand mon nom est sorti, j'ai vraiment été choqué"

Il y a dix jours, alors que toute la Belgique était choquée par les attentats, Ibrahim Maaroufi a dû en plus subir l'affront de découvrir que son nom avait été utilisé par un des terroristes pour louer un appartement à Charleroi quelques semaines plus tôt. Le matin où il appris la nouvelle, l'ancien joueur de l'Inter et éternelle promesse belge devait pourtant conduire son fils à l'école. Comme d'habitude.

Les journaux ont dévoilé il y a quelques jours le nom d'emprunt utilisé par Khalid El Bakraoui, un des auteurs présumés des attentats de Bruxelles, pour louer un appartement à Charleroi. Il s'avère que c'est le vôtre. Comment l'avez-vous appris ? Je l'ai appris il y a quelque temps en regardant les quotidiens. Au départ, j'ai juste entendu que le terroriste avait repris le nom d'une autre personne, sans que cette identité soit dévoilée pour autant. Mais quand le nom est sorti, là j'ai vraiment été choqué.

Il y a eu des suites directes pour vous dans cette affaire ? C'est un ami qui m'a dit un jour que mon nom était dans le journal au moment où j'allais conduire mon fils à l'école. Je me suis directement rendu de mon plein gré au commissariat pour clarifier les choses et savoir quel était l'état de la situation.

Et comment ça s'est déroulé sur place ? Je me suis présenté une première fois pour expliquer ce que j'avais vu dans les journaux. J'ai eu un contrôle d'identité, et les policiers m'ont conseillé de revenir un peu plus tard. La deuxième fois, ils ont appelé le parquet qui a rapidement confirmé que je n'avais rien à voir dans ce dossier, donc je n'ai même pas dû passer d'audition.

Vous n'êtes donc pas resté longtemps au commissariat ? Non, ça a été vite fait… Enfin, je suis peut-être resté une heure sur place, le temps qu'ils aient le parquet au téléphone.

« Je n'ai pas envie que mon nom apparaisse un peu partout, je veux qu'on le supprime de cette affaire. »Ibrahim Maaroufi Ils ne vous ont pas demandé si vous aviez un lien avec El Bakraoui ? Non, rien de tout cela, ils ne m'ont pas posé de questions, rien. On m'a juste dit que je n'avais rien à voir avec ça. Et c'est la vérité : je ne connais vraiment pas cet homme.

Personnellement, vous avez une idée de la raison pour laquelle El Bakraoui a repris votre identité ? Vous l'aviez déjà rencontré auparavant ? Non, je ne l'avais jamais vu. À mon…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant