Quand Michel secoue Mendy

le
0
Quand Michel secoue Mendy
Quand Michel secoue Mendy

Avant le déplacement de l'OM à Bordeaux dimanche soir, Michel a mis en garde Benjamin Mendy. Pour l'entraineur espagnol, le latéral gauche pourrait passer à côté d'une grande carrière.

Michel avait une mise au point à effectuer. Alors l’Espagnol ne s’est pas gêné. Agacé par le rendement irrégulier de Benjamin Mendy, l’ancien joueur du Real Madrid s’est montré moitié ironique, moitié sérieux lorsqu’il a évoqué le cas de l’international Espoir. « S'il savait tous les dégâts qu'il cause à l'équipe et plus encore à lui-même, cela me fait de la peine pour lui, a estimé Michel. Il me fait penser à un enfant. C’est comme mon troisième fils. Je pense à lui tous les jours. Il est entré en premier sur le terrain vendredi à l’entrainement, c’était la première fois. Cela m’a rempli de joie. »

« J’ai des cheveux blancs à cause de lui »

Pour Michel, Benjamin Mendy prend les choses un peu trop à la rigolade. Pire, il ne se rendrait pas compte de ses qualités. L’entraineur de l’OM en a donc profité pour adresser un message à son joueur afin qu’il se ressaisisse le plus rapidement possible. « S’il ne change pas son comportement, un autre joueur arrivera avec moins de qualités mais une meilleure éthique de travail et il lui prendra sa place (…) Je ne sais pas ce qu’il a dans la tête mais c’est lui qui a la solution. Il n’est même pas capable de se concentrer totalement sur le visionnage d’une vidéo de sept minutes. J’ai des cheveux blancs à cause de lui. »

Mendy : « Il a raison »

S’il n’a pas souhaité s’étendre sur certains détails, Michel a tout de même reconnu que Benjamin Mendy avait payé cher ses écarts de conduite. Le joueur de 21 ans a déjà lâché quelques amendes pour des faits disciplinaires cette saison. Une situation qui peine beaucoup Michel. Avec la faible concurrence que lui offre Paolo De Ceglie dans le couloir gauche, le latéral gauche n’a pourtant pas vraiment de souci à se faire pour sa place de titulaire. « Il a raison, il me dit la même chose en face, a reconnu Benjamin Mendy. J'ai perdu du temps mais en 2016, ça va cartonner. » De toute façon, le Marseillais n’aura pas vraiment le choix.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant