Quand Mathieu Berson intéressait la Juventus

le
0
Quand Mathieu Berson intéressait la Juventus
Quand Mathieu Berson intéressait la Juventus

Symbole de la formation nantaise dans les années 2000, Mathieu Berson (35 ans) a vu de nombreuses équipes s'intéresser à lui durant cette période. La Juventus Turin faisait partie de la clique. Mais le milieu de terrain n'y mettra jamais les pieds. Il se retrouvera finalement à Aston Villa. Sans jamais s'y imposer et sans jamais voir sa carrière vraiment décoller. Jordan Veretout, tu es prévenu.

Il y a eu Lyon, il y a aujourd'hui Paris mais avant cela il y avait Nantes. L'entrée dans le 21ème siècle était aussi jaune et verte. Ça a d'abord commencé avec deux Coupes de France d'affilée (1999 et 2000) puis avec le titre de champion de France la saison suivante (2001). Le tout grâce à une politique basée sur de jeunes joueurs, formés au club pour la plupart. Le casting avait effectivement de la gueule avec, pêle-mêle, les Vahirua, Olembé, Piocelle, Monterrubio, Deroff, Armand, Carrière ou encore Gillet. Tous ont explosé à ce moment-là. Mathieu Berson fait aussi partie de cette génération dorée. A son arrivée dans le groupe pro, il est toutefois barré par quelques "anciens", comme Savinaud, Ziani, Carrière, Djemba-Djemba ou Piocelle. Il faudra finalement une blessure de ce dernier pour le voir s'installer tranquillement mais sûrement dans l'entrejeu nantais. Le Canari peut alors prendre son envol.

La raclée mise à Xavi




"En fait, c'est allé très vite, se rappelle Olivier Jouanneaux, son agent de l'époque. Il est devenu titulaire assez rapidement et a pu gagner la Coupe de France puis le Championnat." Certains le comparent alors déjà à Didier Deschamps, illustre prédécesseur. En Ligue des champions, c'est pas mal aussi. Berson affronte tour à tour Galatasaray, le PSV Eindhoven, la Lazio Rome, Boavista, Manchester United et même le Bayern Munich, alors champion d'Europe en titre. Nous sommes en 2002. Cette riche période, qui le verra également être nommé parmi les meilleurs Espoirs de la division en compagnie de Govou, Luyindula et Mexès, marque aussi son arrivée chez les Bleuets. Il participe ainsi aux qualifications pour l'Euro Espoirs 2002. Ce 5 septembre 2001, il est titulaire avec l'équipe de France pour coller une raclée à l'Espagne du jeune Xavi (3-0). Quelques mois plus tard, il participera à ce fameux Euro espoirs, où lui et ses coéquipiers buteront en finale sur la République tchèque de Petr Cech. "Il avait vraiment quelque chose, nous explique Robert Budzynski, l'ancien directeur sportif du FCN. Il a tutoyé le haut niveau indiscutablement."



Le même agent que Mexès




Une place de titulaire en club et en sélection, des trophées, des matchs de gala. Voilà bien le cocktail parfait pour éveiller l'appétit des grandes écuries. On parle alors…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant