Quand Marion Maréchal-Le Pen se disait "francilienne avant tout".

le , mis à jour le
1
En 2010, à l'aube de sa carrière politique, Marion Marechal-Le Pen se présentait aux élections régionales de 2010 en.... Île-de-France.
En 2010, à l'aube de sa carrière politique, Marion Marechal-Le Pen se présentait aux élections régionales de 2010 en.... Île-de-France.

Avant d'être parachutée en PACA, Marion Marechal-Le Pen avait le coeur dans une autre région. En 2010, à l'aube de sa carrière politique, la nièce de Marine Le Pen se présentait aux élections régionales de 2010 en.... Île-de-France. La native de Saint-Germain-en-Laye dans les Yvelines, se déclarait alors tout son amour à sa région de naissance.

La vidéo a été repérée par le journaliste du Huffington Post Nabil Touati. À l'époque, Marion Maréchal-Le Pen expliquait pourquoi elle avait choisi de se présenter dans les Yvelines. "Pourquoi les Yvelines ? Écoutez parce qu'on m'a demandé d'être là et on pensait que c'est là que je serais utile. Je suis francilienne avant tout. C'est des élections régionales, donc je pense que c'est le plus important", affirmait-elle. Certes...

Parachutage

Marion Maréchal Le Pen n'est pas la seule adepte du parachute au Front national. En 2011, le numéro 2 du FN, Florian Philippot déclarait qu'en cas de candidature, il ne se présenterait nulle part ailleurs que chez lui, dans le Nord. Devant les caméras de France 3 Nord-Pas-de-Calais, il déclarait : "Si je suis candidat, ce sera évidemment dans cette région parce que c'est la mienne, celle dans laquelle je suis né et j'ai grandi". Pour les régionales 2015, Florian Philippot est tête de liste dans la région Grand Est.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mercredi 9 déc 2015 à 07:17

    Comme tout politique et bon petit soldat on va ou il y a la soupe.