Quand Marine Le Pen propose d'"éradiquer l'immigration bactérienne"

le
0
Les propositions de Marine Le Pen pour la santé dans le Nord-Pas-de-Calais ont provoqué un tollé. Le FN affirme qu'il s'agit d'un lapsus.
Les propositions de Marine Le Pen pour la santé dans le Nord-Pas-de-Calais ont provoqué un tollé. Le FN affirme qu'il s'agit d'un lapsus.

"Éradiquer toute immigration bactérienne", c'est la proposition pour améliorer la santé des Nordistes de Marine Le Pen. La proposition figure dans un cahier spécial que le quotidien La Voix du Nord a consacré mardi aux projets des neuf listes en compétition pour le scrutin des 6 et 13 décembre. "Les hôpitaux, explique-t-elle également, font face à la présence alarmante de maladies contagieuses non européennes, liées à l'afflux migratoire. Nous refusons cette mise en danger de la santé de nos compatriotes."

Marine Le Pen dit par ailleurs vouloir lutter contre "la surcharge pondérale" (notamment par l'enseignement dans les lycées de bonnes pratiques alimentaires) et défendre "les hôpitaux de proximité". En 2013, déjà, Marine Le Pen avait dénoncé des cas de "tuberculose multirésistante concernant des immigrés d'Europe de l'Est", alimentée, selon elle, "par un réseau d'immigration massive et incontrôlée".

"La suite logique de notre demande de fermeture des frontières"

Ces mots ont fait réagir sur Twitter l'ancien ministre François Lamy, l'un des colistiers de Pierre de Saintignon (PS), pour qui "la xénophobie de MLP vire à la folie", puis Xavier Bertrand (Les Républicains) qui s'est demandé si, avec Marine Le Pen, "le FN n'est pas pire qu'avant". "Immonde et puant", a commenté sur sa page Facebook Sandrine Rousseau (EELV). "Vite qu'un autre air souffle sur notre région", a-t-elle...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant