Quand Manchester United gaspille son argent

le
0

Acheté plus de trente millions d'euros en 2007 par Manchester United, Nani a rejoint Fenerbahçe pour six millions. Un cadeau qui arrive quelques mois après la brocante opérée autour d'Anderson, lui aussi acheté trente millions, et soldé au Brésil contre deux cagettes de pommes de terre. Dans son histoire, ce n'est pas la première fois que MU balance de l'argent par les fenêtres.

Les gros couacs sportifs : Juan Sebastian Veron, Diego Forlan

C'est le grand raté de Sir Alex Ferguson. Aussi grand que le joueur était immense. Acheté 43 millions de Francs à la Lazio en 2001, Veron était le joueur qui devait permettre à Manchester de marcher durablement sur l'Europe. Chaussettes baissées, bouc, crâne rasé et bandage sur la rotule, Veron avait une classe folle pour un mec qui jouait avec des FILA. L'Argentin est arrivé à Manchester avec un gros CV sur le dos. Pour mettre son meneur de jeu dans de bonnes dispositions, Ferguson accepte de "casser" son 4-4-2 avec des ailiers. Veron est un joueur axial. Un 8/10. Paul Scholes mais avec une dégaine incroyable. Sauf que n'est pas Scholes qui veut. Et l'Argentin ne va jamais s'imposer. La Premier League n'était pas faite pour lui. Un gâchis monumental. En 2003, MUFC le brade à Chelsea pour 18 plaques. Un cadeau. Pour Forlan, c'est surtout a postériori qu'il faut se taper la tête contre les murs. Comment cet artiste du dernier geste, ce casque d'or aux cheveux si doux et bouclés a-t-il pu enfiler autant de buts en Liga alors qu'il était passé pour un peintre en Premier League ? Onze millions d'euros pour l'arracher à son club d'Independiente en 2002. Quand il arrive dans le Nord de l'Angleterre, l'Uruguayen est annoncé comme le futur numéro 9 des champions d'Angleterre. Il va mettre 27 matchs avant de marquer son premier but pendant que van Nistelrooy arrose à tout va. Deux ans plus tard, à bout de patience, Ferguson décide d'envoyer Forlan à Villarreal moyennant quatre millions d'euros pour en injecter dix fois plus sur un gamin de 18 ans : Wayne Rooney.

Les services à un ami : Bébé, Anderson

Quand on rend service à un ami, on peut très souvent remplacer le mot "ami" par Jorge Mendes. Mendes, l'agent de Cristiano Ronaldo, James Rodriguez et Falcao, a des amis partout. Et surtout à Manchester United, lui qui leur a refourgué l'été dernier Falcao en prêt payant et Di Maria pour 75 briques. Avant ce duo, l'agent portugais avait également rendu service au board mancunien via deux folies. La première, c'est le Brésilien Anderson, arraché pour trente millions d'euros à Porto à 18 ans. Jeune, le gaucher avait tout pour être un crack : première passe délicieuse, du coffre, de la technique et un potentiel gros comme son appétit. Et puis le garçon va se blesser. Se reblesser. Se…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant