Quand louer sa voiture permet de payer sa place de parking... et de gagner de l'argent

le
0

Citroën a fait naître un partenariat entre trois de ses succursales parisiennes et Tripndrive, spécialiste de l'autopartage, avec la volonté d'offrir à ses nouveaux clients la gratuité des parkings en milieu urbain tout en favorisant la location entre particuliers.

Face au développement de l'économie collaborative, Citroën a décidé de s'investir auprès de ces start-up innovantes qui transforme peu à peu le visage du marché. En effet, le constructeur automobile français s'est lancé dans un partenariat avec la jeune société Tripndrive, spécialisée dans l'autopartage, pour proposer une offre spéciale.

Le principe est simple. Un automobiliste peut bénéficier gratuitement d'une place dans un parking du réseau Tripndrive en proposant, pendant son absence, son véhicule à la location. Contacté par le Figaro, François-Xavier Leduc, cofondateur de Tripndrive, détaille le fonctionnement de son service: «Que la voiture soit louée ou non, le propriétaire est remboursé du parking. Et si la voiture est louée, une rétribution supplémentaire calculée au kilomètre lui est versée.»

Dans le cadre de son partenariat avec Citroën, Tripndrive double le montant de cette rétribution pour les clients souscripteurs qui viennent d'acquérir une voiture de la marque française. «Prenons une personne qui nous confie sa voiture 10 jours et que celle-ci est louée 6 jours. En plus du remboursement du parking, le propriétaire gagnera 50 euros environ et le véhicule sera loué 20 euros par jour», souligne François-Xavier Leduc. Au total, un utilisateur peut gagner jusqu'à 250 euros par mois. À noter également que l'assurance des véhicules est prise en charge par Tripndrive.

Une quarantaine de parkings d'ici la fin de l'année

Pour l'heure, cette opération ne revêt qu'un caractère expérimental pour Citroën puisque seules trois de ses succursales de l'est parisien y participent. «Grâce à cette offre, les Parisiens peuvent acheter une Citroën et en faire diminuer le coût en nous la confiant. En même temps de faciliter l'accès à la voiture, on permet aux propriétaires d'en retirer un gain financier», ajoute François-Xavier Leduc. Ce partenariat avec le constructeur automobile se présente également comme une occasion rêvée pour Tripndrive de développer son parc de véhicules et de se déployer dans les zones urbaines.

Jusqu'alors, Tripndrive proposait uniquement ses services dans 18 gares et 11 aéroports de France. Désormais, la start-up entend s'implanter dans une quarantaine de parkings avant la fin de l'année. Avec ce déploiement en zone urbaine, les automobilistes qui ne se serviraient pas de leur véhicule quotidiennement pourraient se laisser tenter: «Pour l'instant, nous sommes dans trois zones de Paris dans lesquelles le stationnement est très compliqué (République, Nation, Vincennes). L'ambition est de tester l'appétence des clients pour ce type de service en ville, puis d'élargir notre offre au niveau national».

Du côté de Citroën, on se réjouit de la mise en place de cette opération: «C'est un partenariat gagnant-gagnant qui permet à Tripndrive de s'appuyer sur la force de notre réseau en tant qu'apporteur d'affaires, et à Citroën de faire bénéficier ses clients d'un nouvel avantage compétitif en leur offrant l'opportunité de contenir leur budget automobile mensuel sans pour autant renoncer à l'achat-plaisir», selon les propos de Mathieu Bellamy, directeur de la Stratégie de Citroën, dévoilés dans un communiqué du groupe.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant