Quand les voyagistes remboursent la pluie

le
0
Par les temps qui courent, le soleil ne brille pas souvent. Raison de plus pour faire un petit point sur les «garanties soleil» que proposent certaines agences de voyage.

Le passeport: à jour. La crème solaire et les lunettes de soleil: dans le sac. Les chargeurs de tout appareil électrique nécessitant du courant: O.K. Désormais, il n'y a plus qu'une seule chose qui pourrait être fatale à vos vacances: le temps. Et lorsque l'on prend ses billets plusieurs semaines voire plusieurs mois avant le départ en voyage, difficile de connaître la météo, à moins d'être devin ou d'aimer les paris. C'est précisément pour cette raison que les voyagistes, tels que Belambra, Havas Voyage, Pierre & Vacances, Maeva ou encore Nouvelles Frontières, ont fait le choix de prendre le parti du soleil. En d'autres termes, il s'agit, à coup de promotions et de remboursements, de diluer la morosité du temps, sous forme d'assurance intégrées ou optionnelles.

«Le but de ce type d'assurance consiste à couvrir une période consécutive de mauvais temps pour que les vacanciers puissent profiter d'un minimum de beau temps durant leur séjour, le reste leur étant indemnisé selon un forfait» explique Eric Szynkier, directeur commercial de Groupama Assistance Voyage, un courtier qui assure la plupart des agences de voyage. En réalité, comme ce dernier l'indique, les «assurances beau temps» ou «garanties soleil» sont souvent incluses dans les contrats d'assurance multirisques pour particulier.

Des conditions à éplucher

Pour bénéficier de ces garanties, qui varient d'une assurance à l'autre, il faut souscrire au contrat un certain nombre de jours* avant le départ, effectuer un séjour d'une semaine au minimum et que la durée d'ensoleillement soit inférieure à 50% du séjour, et enfin que la température soit plus basse par rapport aux moyennes saisonnières. Cela permet aux assureurs et aux professionnels du tourisme de se prémunir des personnes qui auraient voulu profiter de ces garanties.

Valérie Boned, secrétaire générale de la SNAV (Syndicat des agents de voyage, qui regroupe 3 500 points de vente), souligne: «Les agents de voyages ont un devoir de conseil, dans lequel s'inscrivent le rapatriement, l'assurance annulation mais aussi la garantie soleil. Ce sont des produits complémentairesqui s'appliquent selon certains critères. Dans tous les cas, les conditions doivent être lues attentivement pour ne pas avoir de mauvaises surprises.»

* ce nombre de jours est fixé à l'avance avec l'agence ou l'assureur

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant