Quand les stars du Net mesurent leur succès au recrutement

le
0
Qui recrute, qui licencie : le marché du travail de la Silicon Valley est un baromètre de la santé des entreprises.

Mi-septembre, Marissa Mayer était invitée de la conférence TechCrunch Disrupt à San Francisco. La nouvelle patronne de Yahoo! tenait à prouver le redressement du portail Internet depuis son arrivée aux commandes, un an plus tôt. Mais plutôt que de s'attarder sur le cours de Bourse ou le chiffre d'affaires, la transfuge de Google a invoqué un tout autre argument. «Nous recevons désormais 12.000 CV par semaine», s'est-elle félicitée. Et d'expliquer: «C'est un chiffre ­intéressant car notre entreprise compte aujourd'hui environ 12.000 employés. Autrement dit, pour ­chaque poste que nous avons, nous recevons, en gros, un CV par ­semaine. Soit entre cinq à six fois plus que ce qu'on recevait avant mon arrivée, en juillet 2012».

Les chiffres invoqués par ­Marissa Mayer sont difficiles à ­vérifier. Mais le fait que la directrice générale de Yahoo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant