Quand les Romains envahissent le Portugal

le
0
Quand les Romains envahissent le Portugal
Quand les Romains envahissent le Portugal

En allant chercher un bon résultat la semaine passée au stade du Dragon (1-1), l'AS Roma a fait un premier pas vers la qualification pour la phase de poules de la Ligue des champions. Regard, avant le match retour ce mardi soir au stade Olympique, sur l'historique des confrontations entre la Louve et les clubs lusitaniens.

Belenenses, 1963-64



Après avoir tordu le Hertha Berlin (1-3, 2-0), la Roma met le cap sur Lisbonne au deuxième tour de la Coupe des villes de foire, l'ancêtre de la Coupe UEFA. Non pas pour se frotter au Sporting ou au Benfica, les deux cadors qui se partagent tous les titres de champion jusqu'à la fin des seventies, mais pour affronter Belenenses, le troisième gros club de la capitale à l'époque. Victoire 2-1 à Rome et un but de Giancarlo De Sisti – futur finaliste du Mondial 70 – suffit à plier l'affaire au match retour. Ce qui ne suffira pas cependant à aller chercher la coupe comme en 1961. L'aventure s'arrête au tour suivant devant le FC Cologne. Cette année-là, les Giallorossi s'en remettront à la Coupe d'Italie.

FC Porto, 1981-82


Vainqueur de la Coppa Italia pour la deuxième fois consécutive, la Roma réussit au moins, contrairement à la saison précédente, à passer le premier tour de la C2. Mais les Romains de Nils Liedholm butent dès le tour suivant sur le Porto d'Hermann Stessl. Tout se joue à l'aller lorsque l'Irlandais Mickey Walsh et José Costa offrent le succès aux Portugais, 2-0. Score nul et vierge au retour. Par ici la sortie.

Benfica, 1982-83


De l'art de passer à l'arrache. D'abord, il y a une qualification face à Ipswich Town à la faveur du but à l'extérieur (0-3, 3-1), puis une séance de pénos gagnée sur le terrain de l'IFK Norrköping et un but salvateur de Falcão inscrit dans les dernières minutes du match retour contre Cologne. Vient alors un obstacle de taille en quarts : Benfica. Et la défaite à domicile compromet les espoirs romains. D'ailleurs, Aldo Maldera et Pietro Vierchowod inscrivent les deux pions contre leur camp (1-2) au stade Olympique. La Louve n'arrachera pas mieux qu'un nul au retour (1-1) et pourra se focaliser sur le championnat. Pour la deuxième fois de son histoire, la Roma est championne d'Italie devant la Juve. Un an plus tard, elle soulève la Ligue des champions.

Youtube
[META…









Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant