Quand les prisonniers produisent de l'électricité

le
0
Quand les prisonniers produisent de l'électricité
Quand les prisonniers produisent de l'électricité
Un programme brésilien novateur permet aux prisonniers de raccourcir leur peine en produisant de l'énergie



Le projet fait partie d'un ensemble de mesures prises par le gouvernement brésilien pour soulager le quotidien de détenus qui vivent dans des prisons surpeuplées (programmes d'alphabétisation, lecture, etc.). L'idée est de permettre aux prisonniers de raccourcir leur peine contre un peu d'exercice physique. Dit comme ça, cela peut paraître un peu absurde, mais en vérité cela ne l'est pas tant que ça. En fait, le prisonnier est autorisé à pédaler sur un vélo stationnaire pour générer de l'électricité, pour 8 heures par jour pendant 3 jours le prisonnier se voit offrir un jour de remise de peine.

Pédaler permet de charger une batterie qui peut être utilisée pour alimenter 10 réverbères de la ville de Santa Rita do Sapucai où se situe la prison-pilote. Le projet reste fustigé par les critiques qui le considère « trop mou pour les criminels », mais reste largement supporté par ses défenseurs comme étant un moyen efficace de briser le cycle de la violence qui règne dans les pénitenciers du pays, en plus de contribuer un peu plus à la présence des énergies renouvelables dans le pays.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=AAqe9U47pd8[/youtube]

Les portes du pénitencier s'ouvrent sur le développement durable

Peu de temps après avoir accueilli le sommet Rio+20, le Brésil semble visiblement virer vers une politiqu
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant