Quand les plantes avalent la pollution

le
0
Quand les plantes avalent la pollution
Quand les plantes avalent la pollution

On connaissait déjà toute l'importance des plantes pour conserver un air de bonne qualité, mais elles sont également très douées pour assainir les sols. Les recherches en phytotechnologie ont montré que certaines espèces végétales pouvaient aider à débarrasser les terrains de polluants tels que les métaux utilisés dans la plupart des industries. C'est tout l'enjeu de l'expérimentation qui a débuté à Montataire, dans l'Oise, au rond-point des Forges. Profitant de la rénovation de ce carrefour situé au c?ur d'un quartier qui accueillait autrefois de nombreuses industries, la communauté de l'agglomération creilloise et l'Ineris (Institut national de l'environnement industriel et des risques) ont lancé ensemble une expérience inédite en France.

« Pendant quatre ans, nous allons tester deux techniques sur deux parcelles distinctes, explique Rodolphe Gaucher, responsable de l'unité technologies et procédés propres et durables de l'Ineris. Sur 300 m2, sur une voie nouvelle, de la phytostabilisation, à savoir des plantes capables de contenir et fixer les polluants dans le sol. Et sur 500 m2 au niveau du rond-point, de la phytoextraction, des espèces pouvant absorber les polluants dans leur feuillage. »

Une solution peu coûteuse

La phytostabilisation a déjà été testée avec succès par l'Ineris. C'est surtout le volet extraction, testé en conditions réelles en pleine ville, qui intéresse les chercheurs. Pour l'instant, seuls des saules des vanniers ont été plantés sur la parcelle. Ils seront bientôt rejoints par l'arabette de Haller, petite plante sauvage hyperaccumulatrice de métaux, sur laquelle l'Ineris travaille depuis plusieurs années et fonde de grands espoirs.

« Le problème de la phytoextraction, c'est qu'il faut compter en dizaine d'années avant de pouvoir parler de dépollution, concède Rodolphe Gaucher. Mais c'est une solution qui paraît très intéressante en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant