Quand les loutres de mer luttent contre le réchauffement climatique

le
0
Prédatrice naturelle des oursins, la loutre de mer participe activement à la protection de l'environnement.
Prédatrice naturelle des oursins, la loutre de mer participe activement à la protection de l'environnement.
Les loutres de Vancouver (Canada) contribuent naturellement à la sauvegarde de leur écosystème.

Les loutres de mer jouent un rôle important pour la protection de l'environnement en aidant les forêts d'algues des côtes californiennes à absorber le dioxyde de carbone (CO2), l'un des principaux gaz responsables du réchauffement climatique. C'est en tout cas ce qu'affirment des chercheurs de l'Université de Californie de Santa Cruz (Etats-Unis) auteurs d'une étude. Prédatrices naturelles des oursins, mangeurs infatigables d'algues communes, elles protègent ainsi ces dernières et favorisent en conséquence un meilleur traitement du CO2 dans l'eau.
Rédigé à partir de quatre décennies de données sur les loutres de mer et les fleurs de varech de l'île de Vancouver, le rapport précité montre que les forêts d'algues peuvent absorber 12 fois plus de CO2 lorsqu'elles sont protégées des oursins.

La nature protège elle-même sa biodiversité

«Actuellement, tous les modèles de changement climatique et les méthodes proposées de séquestration du carbone ignorent les animaux. Mais les animaux du monde entier, qui travaillent de différentes manières, peuvent influencer le cycle du carbone et pourraient même avoir un impact important», a résumé dans un communiqué repris par nos confrères du site Internet américain Treehugger.com le professeur Wilmers Chris, co-auteur de l'étude.
L'étude tend à prouver que si les écologistes savent jusqu
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant