Quand les Iraniennes tombent le voile

le
1
Photo d'une Iranienne ayant posté son portrait sans voile sur la page de l'opération Facebook Moments furtifs de liberté des femmes iraniennes.
Photo d'une Iranienne ayant posté son portrait sans voile sur la page de l'opération Facebook Moments furtifs de liberté des femmes iraniennes.

C'est un véritable tabou que viennent de briser des Iraniennes sur Facebook. Au sein de la page Moments furtifs de liberté des femmes iraniennes, des dizaines d'entre elles ont posté des photos dévêtues du foulard islamique obligatoire. Un geste sans précédent depuis trente ans, toute femme en Iran étant obligée de porter le voile depuis la révolution islamique de 1979. Ainsi, toute personne bravant l'interdit se fera arrêter manu militari et écopera de peines allant d'amendes à l'incarcération en passant par les coups de fouet.

"Ma mère ne portait pas le voile jusqu'au début des années 1980, lorsqu'elle a été menacée par un membre des bassidjis (miliciens islamiques pro-gouvernementaux, NDLR). Il l'a menacée avec une arme", raconte une jeune Iranienne sur la page Facebook révélée par le blog Persian Letters de la journaliste iranienne Golnaz Esfandiari. Pour montrer leur désaccord avec cet abus de pouvoir, sans pour autant risquer leur vie, nombre d'Iraniennes étant nées après la révolution ne portent le voile qu'à moitié.

"Madame, n'avez-vous pas honte ?"

Foulard tombant, laissant sans peine dépasser leurs mèches rebelles, maquillage à outrance et manteau serré à souhait, les jeunes femmes défient à leur manière les autorités islamiques. "Ma soeur, remets ton foulard" ou "Madame, n'avez-vous pas honte ?", ressasse chaque début d'été la police des moeurs à ses courageuses compatriotes. Une remontrance,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gmail.fr le lundi 19 mai 2014 à 13:56

    C'est beau , une Iranienne sans voile !