Quand les handicapés manifestent... aux Invalides

le , mis à jour à 09:04
0
Quand les handicapés manifestent... aux Invalides
Quand les handicapés manifestent... aux Invalides

Ils voulaient apostropher les députés en manifestant devant l'Assemblée nationale. Mais, au dernier moment, la préfecture a déplacé le lieu de rendez-vous sur l'esplanade des... Invalides. Un comble pour un rassemblement de handicapés ? « Qu'importe. Le plus fou, c'est qu'en fauteuil roulant on ne peut pas sortir de cette station de métro, ne décolère pas Mounir El Rafei, de l'association Victimes et citoyens, lui-même paraplégique. Ça, c'est tout un symbole ! »

 

Ce qui lui reste en travers de la gorge, c'est le retard phénoménal pris par la loi Accessibilité. Votée en 2005, elle devait s'appliquer au 1er janvier 2015. Mais, en 2014, les parlementaires ont repoussé la date butoir pour faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite dans les lieux accueillant du public : de trois ans pour une petite mairie et jusqu'à neuf ans pour les trains de la SNCF. Alors, à la veille de la campagne pour la présidentielle, les associations veulent remettre un coup de pression.

 

La voirie inadaptée

 

Dans le centre-ville de Nanterre (Hauts-de-Seine), où vit Mounir, « une seule boulangerie a un perron qu'on peut franchir en fauteuil roulant, rapporte-t-il. Mais pour y accéder, je devrais traverser un quartier pavé : mission impossible. » La question de la voirie inadaptée semble la plus pressante : « Les trottoirs sont souvent trop hauts pour qu'un fauteuil puisse descendre sur la rue sans se renverser », explique David Gall, du think tank Nouveaux Horizons. Hémiplégique, il réclame « un peu de bon sens », par exemple « casser les accotements infranchissables », ce qui, en outre, « ne coûte pas très cher ». Hier, interpellés par les manifestants, les passants étaient tout surpris de découvrir le parcours d'obstacles quotidien enduré par les personnes à mobilité réduite. « Comment faire pour que la loi s'applique enfin ? » s'interrogeait une Parisienne. C'est justement la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant