Quand les députés font travailler leur famille

le
0
Certains élus recrutent comme attaché parlementaire leur conjoint ou leur enfant.

Les députés sont gênés et fuient la question. Cela fait pourtant des lustres que les parlementaires font travailler comme assistant parlementaire ou simple collaborateur leur conjoint ou l'un de leurs enfants. En annonçant mardi que sa femme, Véronique, travaillait à son cabinet comme «chargée de mission interventions et droits des femmes», le président de l'Assemblée nationale a joué la transparence à ses dépens, au moment même où il annonçait son intention de réduire le train de vie des députés. «Je n'ai pas embauché ma femme, j'ai épousé ma collaboratrice», a aussitôt dû préciser Claude Bartolone.

Soucieux de mettre L'État au régime, selon le titre de son dernier livre, paru aux Éditions du Seuil, le député de l'Aisne René Dosière chiffrait le nombre de «contrats familiaux» relevés au 1er janvier 2012 à 79, ce qui concernait 13 % des 577 députés. Selon nos informations, ce chiffre serait passé, dans la nouvelle législature, à une soixanta

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant