Quand le terrorisme perturbe les habitudes des vacanciers

le
0
Cet été, les Français partiront principalement sur les plages du sud de la France
Cet été, les Français partiront principalement sur les plages du sud de la France

Cet été, de nombreux Français ont décidé de partir... en France ! Selon une étude réalisée par Europ Assistance et relayée ce dimanche par Le Parisien/Aujourd'hui en France, 64 % des vacanciers resteront dans l'Hexagone, contre 57 % l'an dernier. Si le phénomène s'est accentué cette année, il est apparu « il y a cinq ou six ans avec la crise économique et les attentats à l'étranger », note Guylhem Féraud, président de la Fédération nationale de l'hôtellerie de plein air.

Il faut dire que les destinations touristiques - à l'instar de la Tunisie ou de la Turquie - n'ont pas été épargnées par les membres de Daech ces derniers mois. Le musée du Bardo à Tunis, la station balnéaire de Sousse, ou encore la ville d'Istanbul ont été frappés de plein fouet par des attaques sanglantes, tuant de nombreux touristes étrangers. « Des pays comme la Tunisie, l'Égypte, mais aussi le Maroc, font désormais figure de destinations à haut risque. Tous ceux qui avaient l'habitude de s'offrir un break au soleil sur les plages du Maghreb n'y songent même plus », analyse Patrick Viceriat, spécialiste du tourisme, dans les colonnes du quotidien.

Un budget serré

Si les attentats expliquent en partie ce désamour pour les destinations étrangères, le manque de moyens des Français justifie aussi ce choix. D'ailleurs, la proportion de vacanciers qui renoncent à partir est en nette hausse. Selon le baromètre Vacances...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant