Quand le Stade helvétique était le premier club de Marseille

le
0
Quand le Stade helvétique était le premier club de Marseille
Quand le Stade helvétique était le premier club de Marseille

Au début du XXe siècle, l'Olympique de Marseille n'était pas encore le géant du football français qu'il est aujourd'hui. En fait, il n'était même pas le meilleur club de la cité phocéenne. Le Stade helvétique de Marseille, fondé par la communauté suisse de la ville, était alors une des meilleures équipes de l'Hexagone. Un comble.

Le 13 novembre 1910, 1 000 supporters ont fait le déplacement au stade de l'Huveaune. Un record. Sur le terrain, le Stade helvétique assume son statut de premier club de Marseille, en infligeant une énième défaite à l'Olympique de Marseille (3-1). Cela fait maintenant deux ans que le SH règne en maître sur la cité phocéenne. Deux ans qu'il remporte le championnat du Littoral USFSA (compétition entre les clubs de la ville). Et surtout, deux ans qu'il est devenu le premier club marseillais à remporter le championnat de France, brisant ainsi l'hégémonie des clubs parisiens. D'ailleurs, la saison 1910-1911 sera encore couronnée de succès, puisque le stade helvétique remporte la finale du Trophée de France face au Racing club de France. "Les Parisiens ne voulaient même pas se déplacer à Marseille, parce que le trajet était "trop fatiguant". Ils ont été sanctionnés par une défaite 3-2", explique Alain Pécheral, auteur de La Grande Histoire de l'OM.

Un succès qui agace


Depuis le XVIe siècle, Marseille fait office de passage obligé pour la diaspora suisse. Mais c'est surtout au début du XIXe que des milliers de Suisses débarquent à Marseille pour travailler dans l'hôtellerie, la restauration, le négoce ou la banque, jusqu'à devenir la deuxième plus grande communauté derrière les Italiens. C'est ainsi que cinq ans après la création de l'OM, en 1904, le club de football de La Suisse est fondé, puis renommé en Stade helvétique de Marseille trois ans plus tard. "Il y avait énormément de riches industriels à Marseille à l'époque. Ils faisaient venir les meilleurs joueurs suisses et leur fournissaient un travail plus ou moins réel ou fictif. Et comme le football était encore très amateur, ça suffisait pour devenir l'une des meilleures équipes de l'Hexagone ", détaille Alain Pécheral. Et en effet, le club devient rapidement un géant du foot marseillais et français. En dix ans d'existence, les Jaune et Noir raflent trois titres de champion de France et six titres consécutifs de champion du Littoral. En 1909, dix Suisses et un Britannique sont ainsi sacrés champions de France.

Le jour où… l'OM a perdu le titre au Parc
L'hégémonie…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant