Quand le sport dope le mental

le
0
Une activité physique régulière réduit le stress, l'anxiété ou la dépression. » DOSSIER SPÉCIAL - Bouger pour rester en forme

Grâce au sport, ils ont surmonté un deuil, une blessure physique ou un chagrin d'amour, et en ont fait une force. Avant de devenir un joueur international de rugby, Christophe Dominici était un jeune homme plein de colère et de culpabilité, brisé par la mort de sa grande s½ur. Il raconte aujourd'hui avoir trouvé un refuge dans son club.

Philippe Croizon, amputé des bras et des jambes après un accident, a puisé le courage de vivre dans un projet fou: traverser la Manche à la nage. Devenu hémiplégique après un accident de voiture à l'âge de 6 ans, Benoît Pinton a, lui, regagné ses capacités physiques et intellectuelles au prix d'un effort permanent. En 2011, il a participé parmi les valides au triathlon le plus difficile du monde .

Tous les trois témoignent de ce que le sport est un moyen de se reconstruire. «Ce qui ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant