Quand le rire atténue la douleur

le
0
Ce réflexe émotionnel libère des molécules neuronales qui sont des antalgiques naturels.

Le rire n'est pas seulement contagieux. Le «vrai» rire, à gorge déployée (et non pas le rire de façade), a depuis longtemps fait ses preuves sur le moral, le bien-être... et la santé. Une nouvelle étude, à la méthodologie «maligne», semble confirmer son importance, en particulier sur la perception de la douleur et surtout sur la façon dont il agit biologiquement.

«Des périodes régulières de rire détournent l'attention de la douleur, améliorent la souplesse musculaire et abaissent la pression artérielle», écrivent par exemple des praticiens hospitaliers suisses. Des chercheurs basés en Grande-Bretagne ont imaginé une série de six expériences, en laboratoire et en extérieur, pour élucider cette biochimie du rire. Dans l'une d'elles, 15 femmes et 20 hommes ont été testés par groupes. Certains regardaient des émissions comiques, d'autres des documentaires. Puis on les soumettait au contact d'une poche glacée conçue pour refroidir le vin (- 16 °C),

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant