Quand le PS accusait la droite de stigmatiser les chômeurs

le
19
Quand le PS accusait la droite de stigmatiser les chômeurs
Quand le PS accusait la droite de stigmatiser les chômeurs

«Je demande à Pôle Emploi de renforcer les contrôles pour être sûr que les gens cherchent bien un emploi.» Cette mission, nécessite un «état d'esprit différent, des convocations et des vérifications». «Sinon on est radié.» Lâchée ce mardi matin par le ministre du Travail, François Rebsamen, cette déclaration résonne comme un virage à 180°. Et ce, même s'il nuance en évoquant les «problèmes de salaires» et «d'adéquation» rencontrés par certains chômeurs. Car du temps où il était dans l'opposition, le Parti socialiste n'avait pas de mots assez durs pour accuser la droite de stigmatiser les demandeurs d'emploi, comme en témoigne notre plongée dans ses anciens communiqués. 

Décembre 2005, «un véritable harcèlement». «Le gouvernement confirme que pour lui, la lutte contre le chômage est d'abord une lutte contre les chômeurs», écrit Alain Vidalies en décembre 2005. Ce qui provoque l'indignation du secrétaire national du PS aux Entreprises, actuel secrétaire d'État chargé des Transports? Un décret au sujet du contrôle des personnes inscrites sur la liste des demandeurs d'emploi, permettant aux agents de se faire communiquer, «sur leur demande», par les administrations fiscales, «en cas de présomption de fraude, toutes données et documents nécessaires à l'accomplissement de leur mission».

«Un véritable harcèlement des demandeurs d'emploi», aux yeux d'Alain Vidalies qui insiste, dans un second communiqué : «La seule réalité, c'est le renforcement du contrôle administratif et fiscal des demandeurs d'emploi, comme si la lutte contre le chômage se réduisait pour le gouvernement au découragement des chômeurs.»

Septembre 2007, une «tentative de stigmatisation». Rebelote deux ans plus tard. Le président Nicolas Sarkozy annonce «un gigantesque plan contre la fraude» aux allocations chômage. «C'est normal que quand quelqu'un est au chômage la société lui tende la main et lui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le mardi 2 sept 2014 à 21:06

    Quand c'est la droite qui disait cela tous les journaleux étaient sur son dos ! Deux poids deux mesures. Mais je crois que cela est plutôt un effet d'annonce de la part de la gauche à moins que cela soit un moyen de recruter du personnel à pôle emploi......Pourquoi ne s'attaquent ils pas à la productivité d'une partie de nos fonctionnaires et ne non remplacement de ceux ci !!!

  • paspad le mardi 2 sept 2014 à 16:59

    ils doivent avoir un sacré mal de tête les électeurs de culbuto !!

  • frk987 le mardi 2 sept 2014 à 16:56

    oui M8252219 : mais accessoirement regardez les formations standards proposées par pôle emploi.....

  • opelin le mardi 2 sept 2014 à 16:48

    Tous les contrôles actuellement effectués par l'état ne sont pas rentables. Les contrôles coûtent plus cher que ce que les recouvrements rapportent. C'est encore plus vrai pour les assedics où les fraudeurs sont de toute façon insolvable. Mais il faire peur aux fraudeurs potentiels en brandissant l'arme "contrôle" pour être sûr qu'ils ne passent pas à l'acte. C'est surtout de la dissuasion.

  • SuRaCtA le mardi 2 sept 2014 à 16:11

    Les postures mennent à l'imposture, les illusions à la désilution...

  • M8252219 le mardi 2 sept 2014 à 15:16

    frk987 les alouettes ne tombent jamais toutes cuites dans le bec.reprendre sa responsabilité personnelle et se mettre soi-même à la recherche d'une formation ayant de l'avenir(conducteur de machines électroniques il y en a maintenant dans toutes les entreprises et tous les secteurs d'activité industriel, entretien de ces machines numériques et bien d'autres...

  • M8252219 le mardi 2 sept 2014 à 15:05

    ET IL À BIEN RAISON D'AUGMENTER LES CONTRÔLES ET DE SANCTIONNER LES FRAUDEURS.Ce sera peut-être le retour à la responsabilité personnel de chacun et une obligation personnelle de ne pas dépendre des autres(dans une société anonyme comme la notre c'est trop facile)le gouvernement devrait établir une obligation de formation pour bénéficier des alloc. chômage

  • M931269 le mardi 2 sept 2014 à 14:36

    ....le PS A LE .....RETOUR DE BATON ! facile de critiquer mais quand on est aux manettes ....c'est différent !

  • M931269 le mardi 2 sept 2014 à 14:34

    ....oups......a chaque CV déposé aucune réponse ne serait ce que la négation n'est apporté a leur demande ! donc on reste sagement dans "l'attente" ......! rechercher un emploi aujourd'hui est en soit .....un vrai travail !!!

  • M931269 le mardi 2 sept 2014 à 14:31

    ......ce n'est pas nouveau car bcp de jeunes ne cherchent m^me plus sachant que a chaque