Quand le patron du FNJ voulait "casser la gueule" des invités de Jean-Marie Le Pen

le
0
Julien Rochedy, directeur du Front national jeunesse.
Julien Rochedy, directeur du Front national jeunesse.

L'affrontement s'est déroulé lors de l'université d'été du Front national à Marseille, le 14 septembre dernier. Julien Rochedy, le président du FNJ, tente de rejoindre la loge de Jean-Marie Le Pen. C'est qu'il veut en découdre avec les deux invités du président d'honneur, Omar Djellil, un responsable associatif marseillais, et Grégory Gennaro, ex-dirigeant du FNJ en Paca et salarié du groupe FN au conseil régional. Jusque-là, les trois hommes se toisaient sur les réseaux sociaux.

"Rochedy voulait aller au contact, je l'en ai dissuadé"Mais à Marseille, l'occasion est trop belle. En fait, à en croire le courriel qu'il a envoyé a posteriori à Djellil, Julien Rochedy aurait été en service commandé. "Je me moque de vous convaincre [...], écrit le patron du FNJ. En revanche je vous en veux pour vos critiques et insultes sur fb [Facebok, NDLR] [...] Sachez que je vous ai demandé de venir dehors pour qu'on règle nos problèmes, sans réponse. [...] Sachez aussi que je n'ai pas attendu Marion [la députée du Vaucluse était présente, NDLR] pour venir (LOL), mais simplement les DPS me bloquaient l'entrée pour ne pas venir vous exploser la gueule, suite à une demande de Louis A., et je n'ai pu entrer que lorsque Marion a dit qu'elle voulait vous parler et que je ne devais rien faire dans les loges."Louis A. ? "À part Louis Aliot, je ne vois pas qui cela peut être", soutient fermement l'adversaire de Rochedy. Contacté par Le Point.fr, le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant