Quand le patron d'Apple envoie un e-mail à 70 milliards de dollars

le
2
Un simple e-mail de Tim Cook a suffi pour rassurer les investisseurs du monde entier.
Un simple e-mail de Tim Cook a suffi pour rassurer les investisseurs du monde entier.

Un simple e-mail signé Tim, trois paragraphes, à peine 150 mots : cela aura suffi pour rassurer analystes et investisseurs sur les ventes d'Apple en Chine. Alors qu'un vent de panique soufflait sur les Bourses du monde entier, dans la foulée de la débâcle des places boursières asiatiques, Tim Cook, le successeur de Steve Jobs à la tête d'Apple, a eu un éclair de génie : écrire directement à un analyste pour le rassurer sur la bonne santé du géant de Cupertino.

Les craintes sur un ralentissement de l'économie chinoise s'accumulaient, l'action Apple avait déjà plongé de 13 % en début de matinée lundi, tombant en dessous de la barre symbolique des 100 dollars. Miracle des quelques phrases du CEO d'Apple, le cours de l'action clôturait finalement en baisse de seulement 1,7 %, à près de 104 dollars. Résultat : 85 milliards de valeur regagnés en une journée pour Apple, et un écart final de 70 milliards de dollars par rapport au pire moment de la cotation du jour.

« Je ne peux pas prédire le futur »

Le secret de Tim Cook ? Ne pas avoir hésité à informer directement un journaliste. Et le successeur d'Apple a plus que balayé les doutes :  « Comme vous le savez, nous ne donnons pas de mises à jour trimestrielles, et commentons rarement l'évolution des stocks d'Apple. Mais je sais que de nombreux investisseurs se posent la même question. Je reçois des mises à jour sur nos performances en Chine tous les jours, y compris...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6775603 le mercredi 26 aout 2015 à 11:42

    Comment peut-on sortir des inepties pareil ? L'action serait-elle restée à -13% sans l'email ? Juste un titre pour faire cliquer dessus

  • Mauzarte le mercredi 26 aout 2015 à 11:41

    Un simple e-mail signé Tim, à peine 150 mots : cela aura suffi pour rassurer analystes et investisseurs sur les ventes d'Apple en Chine. Ces analystes sont donc prets à croire n'importe quelle info ? On verra en 2016 les vrais chiffres en Chine : mais tout le monde aura oublié le "" simple e-mail "" de Tim ...