Quand le Net s'enflamme pour une cause

le
0
SONDAGE - Les révolutions arabes du printemps dernier ont démontré la puissance des réseaux sociaux.

Sommes-nous entrés dans l'ère des révolutions Twitter ? Le printemps arabe, ses milliers de messages Facebook dribblant la censure des autorités, ses appels au rassemblement diffusés sur les réseaux ont montré le nouveau rôle de l'Internet.

«C'est un accélérateur indéniable», souligne Mohammed Nanabhay, directeur des nouveaux médias d'al-Jezira, qui a largement relayé la révolte venue du Net, mais les révolutions reposent essentiellement sur le courage de ceux qui se sont soulevés contre l'oppression.» Si l'injustice reste le fuel des soulèvements, le Net en plongeant dans tous les foyers a amplifié la contestation. «Et ce point est crucial : si 10 personnes descendent manifester, elles seront arrêtées par la police. Si elles sont 100.000, elles peuvent l'emporter», résume Benoît Thieulin de la Netscouade, spécialiste de la communication politique en ligne.

Désormais, chacun peut prendre la parole sur le Net, pour défendre une cause. En France, deux inte

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant