Quand le Hertha s'invite à la fête

le
0
Quand le Hertha s'invite à la fête
Quand le Hertha s'invite à la fête

Plutôt habitué ces derniers temps à lutter pour ne pas descendre, le Hertha Berlin joue depuis le début de la saison les trouble-fêtes dans la première partie du classement. Un revirement de situation dû notamment à son ancienne gloire Pál Dárdai, reconverti entraîneur, et à une politique de recrutement enfin maîtrisée.

Lorsqu'on parcourt la première partie du classement de la Bundesliga à quelques journées de la trêve, tout semble dans l'ordre. Le Bayern caracole en tête, le Borussia Dortmund et Wolfsburg tentent de suivre comme ils peuvent et Schalke squatte à la 7e place, loin de ses prétentions de début de saison. Mais au milieu de tout ce beau monde habitué aux premières places, on trouve un invité surprise : le Hertha BSC, qui squatte tranquillement la 4e place après– journées. En août dernier, rares étaient ceux qui auraient pu prédire un début de saison aussi bon pour le club de Berlin-Ouest, plutôt habitué à faire ascenseur ces dernières saisons qu'à squatter le haut du classement de la BuLi. Pourtant, cette belle forme qu'affiche celle qui est surnommée " die alte Dame " (aucun lien avec la Juventus) depuis maintenant quelques mois n'est en aucun cas le fruit du hasard. Depuis l'arrivée en février dernier de Pál Dárdai à sa tête, le Hertha va de mieux en mieux sur le terrain, mais aussi en dehors.

Pál Dárdai, le sauveur


Joueur le plus capé de l'histoire du club avec 286 matchs, Pál Dárdai a connu l'une des plus belles époques du Hertha, au tournant des années 2000. À cette époque-là, le BSC passe le plus clair de son temps dans la première partie du classement du championnat et se qualifie régulièrement pour les diverses coupes européennes – sans franc succès cependant. Même si aucun titre sérieux ne vient gonfler le palmarès (la Ligapokal, remportée en 2001 et 2002 est alors une compétition officieuse et sert plus de prélude à la saison qu'autre chose), le Hertha est alors un club qui compte. Il est donc assez logique que l'homme qui redonne en ce moment du baume au cœur aux supporters soit le même qui leur a donné tant de bonheur une décennie auparavant. D'abord intronisé comme coach intérimaire en février 2015, l'ancien international hongrois (déjà entraîneur des U15 du Hertha depuis 2013) n'était pas parti pour rester bien longtemps sur le banc de touche de son ancien club pour la bonne et simple raison qu'il entraînait déjà la sélection hongroise depuis quelques mois. En effet, depuis septembre 2014, Dárdai avait été appelé à la tête de l'équipe nationale, histoire d'assurer l'intérim jusqu'à la fin de l'année civile. Mais tout s'est tellement bien passé que la fédé magyare…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant