Quand le Conseil d'État refuse la naturalisation

le
0
Un homme marié à une Française s'est vu refuser la naturalisation car «elle devait voir et être vue par le moins d'hommes possible».

La reconnaissance et le respect de l'égalité homme-femme sont des conditions sine qua non à l'obtention d'une naturalisation française. C'est ce que vient de rappeler le Conseil d'État qui, jeudi dernier, a refusé la nationalité à un homme marié à une Française car «il refusait d'accepter les valeurs essentielles de la société française, notamment l'égalité entre les hommes et les femmes», a estimé la plus haute juridiction administrative. Concrètement, «son épouse devait voir et être vue par le moins d'hommes possible, pour éviter la tentation», détaille une source proche du dossier.

Pourtant, après quatre années de mariage, tout étranger marié à un citoyen français peut obtenir la nationalité par simple déclaration, s'il y a bien vie ­commune et si la langue française est suffisamment maîtrisée, dit le Code civil. Un pri...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant