Quand le Barça remportait la première Liga

le
0
Quand le Barça remportait la première Liga
Quand le Barça remportait la première Liga

Vainqueur de la 84e édition du championnat espagnol, le Barça a également remporté la toute première. Un premier titre qui, balbutiement du football professionnel oblige, s'est déroulé dans des conditions abracadabrantesques. Retour en 1929.

Le FC Barcelone aime les symboles. Le 17 mai dernier, il l'a une énième fois prouvé. Défait un an plus tôt en son antre par l'Atlético de Madrid, il avait dû céder sa couronne de champion aux hommes de Diego Simeone. Un bien qu'il récupère donc au Vicente-Calderón la saison suivante grâce à un unique but de sa majesté Lionel Messi pour porter son total à 23 championnats domestiques. L'Argentin, plus grand joueur de l'histoire plus que centenaire du fanion blaugrana, n'était pourtant pas là lors du premier sacre. Un sacre qui remonte à l'année 1929. Alors en plein balbutiement, le football espagnol se cherche une compétition phare. Les joueurs, sans un kopeck en poche, demandent expressément la constitution d'un championnat national. Car avant cette année, " il n'existait que les championnats régionaux et la Coupe ", précise un Alfredo Relaño, journaliste historique de As et du Pais, qui poursuit : "Il fallait compléter les seuls revenus des matchs amicaux et des tournées à l'étranger. La seule solution était la mise en place d'une Liga, avec un calendrier fixe et un autre titre en jeu que la coupe."

Minimalistas, dictature et la Finale de l'Eau


Les soubresauts sont pourtant nombreux avant de voir un réel consensus des clubs les plus importants du Royaume. Le premier projet à être mis sur la table ne prend en compte que les vainqueurs de la Coupe. Au nombre de six, Barcelone, Athletic Bilbao, Real Madrid, Real Sociedad, Real Union de Irun et Arenas de Guecho s'accordent pour créer une compétition dont ils seront les seuls participants. Ce projet se heurte pourtant aux désirs d'autres clubs en quête d'émancipation. De fait, l'Atlético de Madrid, l'Espanyol, l'Europa de Barcelone, le Celta, l'Iberia de Saragosse, Murcie, Racing Santander, Séville FC, Sporting Gijón et Valence souhaitent se greffer au groupe des six. "Ces six clubs pionniers se faisaient surnommer les "minimalistas", et les autres les "maximalistas"", détaille Alfredo Relaño. Mais l'accord tarde à tomber et, en septembre 1928, chacun des deux groupes entame son propre championnat. Cette situation perdure jusqu'aux prémices de l'année suivante. Les "minimalistas" ouvrent alors leur compétition aux trois vice-champions de la Coupe - Atlético, Espanyol et Europa de Barcelone -, ainsi qu'au Racing Santander, vainqueur du barrage.



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant