Quand la pub finance la restauration des musées

le
0
Chanel, H&M ou encore Air France s'affichent sur les façades des musées parisiens en travaux. Depuis 2007, la loi les autorise à louer une partie de ces espaces pour leur publicité.

Voir des panneaux publicitaires sur les façades des plus prestigieux musées de France parait impossible. Et pourtant. Plusieurs monuments parisiens s'ornent actuellement de gigantesques affiches d'annonceurs privés. De Chanel à Yves Saint Laurent, en passant par Air France, H&M et Volvo: de nombreuses entreprises louent ces espaces de choix. À la grande surprise des passants qui ne savent souvent pas que derrière ces publicités se cachent d'énormes travaux de rénovation.

Depuis 2007 en effet, l'article L621-29-8 du code du Patrimoine indique que «dans le cadre de l'instruction des demandes d'autorisation de travaux sur les immeubles classés ou inscrits, l'autorité administrative chargée des monuments historiques peut autoriser l'installation de bâches d'échafaudage comportant un espace dédié à l'affichage». L'argent tiré de la location de cet espace doit être intégralement dédié à la rénovation du musée. Il ne s'agit pas de mécénat mais d'une démarche

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant