Quand la maltraitance fait des enfants petits

le
0
L'effrayante histoire d'une fillette enfermée jour et nuit dans le coffre d'une voiture illustre l'impact possible des souffrances psychiques sur le développement global d'un enfant.

La découverte vendredi d'une fillette que sa mère dissimulait depuis sa naissance dans le coffre d'une voiture a fortement ému l'opinion. L'enfant, qui aurait entre 15 mois et deux ans, présenterait d'importants retards physiques et psychomoteurs. Devant un cas de maltraitance aussi extrême, il est aisé de faire le rapprochement avec de potentielles carences nutritives. Si aucun détail n'a encore été délivré sur l'absence de soins dont a souffert l'enfant pendant toute cette période, cette triste situation est aussi l'occasion de rappeler que les carences psychosociales peuvent entraver la croissance d'un enfant tout autant que la malnutrition ou les maladies héréditaires.

Le phénomène, appelé «nanisme psychosocial», est connu et documenté depuis maintenant une cinquantaine...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant