Quand la Californie dépasse la France

le
0
FILE - This file photo taken Friday Jan. 29,2010, shows the Hollywood sign near the top of Beachwood Canyon adjacent to Griffith Park in the Hollywood Hills of Los Angeles. KTLA-TV reported Wednesday, May 25, 2016, that YouTube prankster Vitaly Zdorovestskiy was arrested after climbing the sign. (AP Photo/Reed Saxon, File)
FILE - This file photo taken Friday Jan. 29,2010, shows the Hollywood sign near the top of Beachwood Canyon adjacent to Griffith Park in the Hollywood Hills of Los Angeles. KTLA-TV reported Wednesday, May 25, 2016, that YouTube prankster Vitaly Zdorovestskiy was arrested after climbing the sign. (AP Photo/Reed Saxon, File)

Pertes & profits. Le département des finances de l’Etat l’affirme, dans son bulletin de juin : le « Golden State » est devenu la 6e économie mondiale, devant l’Hexagone.

Au XVIe siècle, les premiers explorateurs portugais et espagnols tenaient la Californie pour une île. Ils n’avaient pas tort. Isolée du reste des Etats-Unis par les Rocheuses, elle l’est aussi du reste du monde. Aussi loin de l’Europe que de l’Asie, travaillant quand tout le monde dort. Cela n’a pas empêché le « Golden State » de devenir le moteur de la croissance économique américaine et une puissance planétaire.

Le département des finances de l’Etat l’a confirmé, dans son bulletin de juin, en indiquant sobrement que la Californie était devenue la 6e économie mondiale, dépassant la France, avec un produit intérieur brut de 2 400 milliards de dollars (2 116 milliards d’euros) en 2015. Une performance atteinte grâce à une croissance échevelée de 4,1 %, soit deux fois celle des Etats-Unis et presque quatre fois le rythme français. En conséquence, l’Etat a créé, en 2015, près d’un demi-million d’emplois, bien plus que la Floride et le Texas réunis.

Succès spectaculaire Le succès spectaculaire de ce coin de Pacifique, si loin des seigneurs de Wall Street et des aristocrates de la Nouvelle-Angleterre, est chargé d’enseignements. Le premier est évidemment le poids des nouvelles technologies dans cette performance.

Si les économistes s’arrachent les cheveux à ne point trouver d’effets de la révolution numérique sur la croissance et la productivité de l’économie mondiale, ils sont ici flagrants. Il faut dire que quatre des dix sociétés les plus chères au monde sont situées sur...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant