Quand l'équipe de France s'entraînait à Saint-Malo

le
0
Quand l'équipe de France s'entraînait à Saint-Malo
Quand l'équipe de France s'entraînait à Saint-Malo

Si le stade Marville n'aura pas l'honneur de recevoir le Gazélec, il fut un temps où c'est toute l'équipe de France qui squattait le terrain de Saint-Malo.

" Je les connais pas ceux-là. J'ai jamais discuté avec eux, jamais joué avec eux, j'ai toujours été avec les Espoirs. M'enfin, ils sont aussi sympathiques que les autres, aussi accueillants... " En mai 1973, la moustache est fournie, et une certaine insolence affleure déjà derrière la timidité : Raymond Domenech est un jeune premier aux portes de sa première sélection en A. Derrière lui, la plage du Sillon, à Saint-Malo. C'est là que s'entraîne l'équipe de France pendant les qualificatifs de la Coupe du monde 1974. Le lendemain, les hommes de Georges Boulogne concédent le nul face à l'Irlande, à Paris et dans une rencontre commentée par Michel Drucker. Un couac qui entraînera une sortie de route dès les préliminaires et mettra fin à l'idylle entre les Bleus et la cité de Surcouf. Déjà à l'époque, l'amour dure trois ans.


Au Grand Hôtel en camionnette


Tout a commencé par une rencontre. Celle entre Henri Guérin – aucun lien – sélectionneur des Espoirs, et René Beaumanoir, père de Roland, l'actuel président de l'US Saint-Malo. Jean Leveillé, correspondant pour l'AFP, Ouest-France et L'Équipe dans les années 70, détaille : " René, avec un groupe de bourgeois de Saint-Malo, avait la volonté de réhabiliter les Thermes marins de Saint-Malo, qui, à l'époque, s'appelaient encore le Grand Hôtel de Paramé. Il avait un contact amical avec Henri Guérin, un ancien du Stade rennais, et de là a germé l'idée de faire venir l'équipe de France à Saint-Malo. " Le 3 novembre 1970, le groupe Bleu débarque à l'aéroport de Dinard-Pleurtuit pour un stage en prélude aux matchs France-Norvège et France-Belgique. De 1970 à 1973, elle y fera trois à quatre stages par an, d'une petite semaine chacun. C'est là que Jean Djorkaeff annoncera à son sélectionneur la fin de sa carrière internationale, et que ce dernier fera monter Marius Trésor chez les A depuis les Espoirs. En attendant Domenech.

[IMG…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant