Quand l'argent fait le président (5) - Dmitry Rybolovlev, les six vies de l'autre prince de Monaco

le
0
Dmitry Rybolovlev, ici au stade Louis-II de Monaco, lors d'un match face à Saint-Étienne.
Dmitry Rybolovlev, ici au stade Louis-II de Monaco, lors d'un match face à Saint-Étienne.

Il est l'homme qui a redonné de l'éclat à l'AS Monaco. En décembre 2011, le club végétait en Ligue 2, dans l'antichambre de la première division. Durant neuf journées, le club de la principauté est même bon dernier du championnat. À l'époque, le prince Albert II ne cache plus sa volonté de céder l'équipe, criblée de dettes. L'homme providentiel s'appelle alors Dmitry Rybolovlev, un milliardaire russe installé sur le Rocher, dont la fortune personnelle est estimée à plus de 7 milliards d'euros. En à peine deux ans, son club joue à nouveau les premiers rôles en Ligue 1 et regarde déjà vers l'Europe. Retour sur le parcours d'un homme discret et très ambitieux. 1 - Du "Financier" aux premiers milliers Né au pied des monts Oural, à Perm en 1966, Dmitry Rybolovlev suit l'exemple de son père médecin. Il obtient un diplôme en cardiologie en 1990, au moment de la chute de l'URSS. Fasciné par le monde des affaires, Rybolovlev veut en profiter. Dès 12 ans, il se passionne pour une nouvelle de 1912 de l'écrivain américain Albert Dreiser, Le Financier. Une histoire si lointaine de celles inculquées dans les Républiques soviétiques : celle d'un homme qui fait fortune à Philadelphie comme vendeur de savons bon marché, qui amasse rapidement une fortune considérable en utilisant des fonds publics de la ville de façon pas toujours légale. Après avoir créé avec son père une entreprise médicale, Rybolovlev se rend à Moscou en 1992 pour suivre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant