Quand l'argent fait le président (3) - Rinat Akhmetov, tsar du Chakhtar Donetsk

le
0
Vainqueur de la Ligue Europa en 2009, Rinat Akhmetov se montre très ambitieux pour son club, le Chakhtar.
Vainqueur de la Ligue Europa en 2009, Rinat Akhmetov se montre très ambitieux pour son club, le Chakhtar.

Le Chakhtar Donetsk, ce n'est pas n'importe quel club. Ces dernières années, l'équipe ukrainienne s'est forgé un joli tableau de chasse qui lui a permis de se faire connaître aux yeux des observateurs du ballon rond. D'abord parce que le club a remporté en 2009 la Ligue Europa, la deuxième compétition européenne. Ensuite parce que nombreux sont les joueurs passés dans la capitale du Donbass, à l'est du pays : l'Arménien Henrikh Mkhitaryan, qui sera trois fois champion d'Ukraine avant de briller sous les couleurs de Dortmund, ou encore l'attaquant Brandao, aujourd'hui à Saint-Étienne, qui y restera six saisons et remporta également trois championnats. Et puis, surtout, le petit club ukrainien a su rivaliser avec les plus grands : il s'est hissé en quart de finale de la Ligue des champions après avoir sorti l'AS Roma en 2011 et en huitième de finale l'an passé contre Dortmund, futur finaliste.L'émergence sur la scène européenne de ce club ukrainien est avant tout le fait d'un homme, Rinat Akhmetov. Passionné de football, l'homme le plus riche d'Ukraine ne recule devant rien pour épancher sa soif de titres : s'appuyer sur de nombreux joueurs brésiliens (dix actuellement dans l'effectif) et offrir au club des installations dignes des meilleures formations européennes, avec notamment un stade de 50 000 places bâti pour la modique somme de 250 millions de dollars et livré en septembre 2009.Quand Akhmetov prend ses distances avec Ianoukovitch Si...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant