Quand l'argent fait le président (1) - Mammadov, la bonne fée de Lens

le
0
Hafiz Mammadov et Gervais Martel avec le maillot lensois lors d'un des rares passages en France du propriétaire du RCL.
Hafiz Mammadov et Gervais Martel avec le maillot lensois lors d'un des rares passages en France du propriétaire du RCL.

C'était le 23 novembre dernier. Lens, alors troisième de Ligue 2, l'emportait facilement face à Châteauroux (2-0) devant 29 000 spectateurs. Au stade Félix-Bollaert ce jour-là, un homme découvrait pour la première fois les "Sang et or", son public fidèle et sa fameuse reprise en coeur des "Corons". Cet homme, c'est Hafiz Mammadov, devenu depuis juillet le propriétaire du grand club du Nord. L'entrepreneur venu d'Azerbaïdjan a attendu quatre mois pour assister à une rencontre de son équipe à domicile, mais l'important n'est pas là. L'homme de 49 ans ne cache pas ses ambitions et répète à l'envi qu'il "investira autant qu'il le faudra" pour redorer le blason de la formation lensoise qui s'est engluée une troisième saison dans l'antichambre de la Ligue 1...Alors, il n'y a pas de temps à perdre pour les supporteurs lensois. Ça tombe bien, Hafiz Mammadov est un homme pressé. La veille du match face à Châteauroux, le patron du Racing Club de Lens s'offre une visite du Louve-Lens avant de partir à Bruxelles et... de ne revenir que quelques minutes avant le coup d'envoi ! Un rythme effréné qui déroute même les plus anciens observateurs du club. "Physiquement, on sait qu'il existe. C'est la seule conclusion que l'on peut tirer, sourit Pierre Dieval, qui suit le club depuis de longues années pour La Voix du Nord. Certes, le public a chaleureusement applaudi le nouvel actionnaire majoritaire du club, mais c'est surtout parce que tout le monde est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant